Microprogramme de 2e cycle en nutrition

OBJECTIFS

Ce programme permet l’acquisition ou l’enrichissement des connaissances dans le domaine de la nutrition, dans les champs de pratique reliés aux maladies, à la prévention et à la nutrition publique, au marketing de l’alimentation et des services et à la nutrition internationale. Il permet aussi, dans un contexte de formation continue, la mise à jour et le développement de nouvelles connaissances en nutrition.

RÈGLEMENT PÉDAGOGIQUE PROPRE AU MICROPROGRAMME

  1. Conditions d’admissibilité

Pour être admissible à titre d’étudiant régulier au microprogramme de 2e cycle (nutrition), le candidat doit :

  • Satisfaire aux conditions générales d’admissibilité de la Faculté des études supérieures et postdoctorales.
  • Être titulaire d’un diplôme de 1er cycle préparant adéquatement aux études qu’il veut entreprendre, ou attester une formation jugée équivalente.
  • Avoir obtenu, au 1er cycle, une moyenne d’au moins 3,0 sur 4,3 ou l’équivalent.
  • Faire preuve d’une connaissance suffisante du français (langue écrite et parlée) et de l’anglais (compréhension écrite). L’étudiant doit attester d’une connaissance de la langue française en ayant réussi l’Épreuve uniforme de langue et littérature française du ministère de l’Éducation du Québec ou, pour les étudiants internationaux, avoir réussi le test de français international (TFI) avec une moyenne de 785/990.
  1. Scolarité

La scolarité minimale est d’un trimestre à temps plein. La scolarité maximale est de neuf trimestres (trois ans) à compter de la première inscription.

Les étudiants qui suivent ce programme sont considérés à plein temps s’ils sont inscrits à un minimum de 9 crédits de cours aux trimestres d’automne et d’hiver et à un minimum de 6 crédits de cours au trimestre d’été. Autrement, l’étudiant est considéré inscrit à temps partiel.

  1. Programme

Le microprogramme comporte 15 crédits de cours de 2e cycle, dont 6 crédits de cours obligatoires et 9 crédits de cours à option.

STRUCTURE DU MICROPROGRAMME

 

Bloc 70A – Obligatoire (6 cr.)

MMD 6005R Éthique et recherche en santé, 1 cr.
NUT 6650 Séminaires, 3 cr.
NUT 6675 Méthodologie de recherche en nutrition, 2 cr.

 

Bloc 70B – Option (9 cr.)

NUT 6027 Syndrome métabolique, obésité, diabète, 3 cr.
NUT 6028 Nutrition et vieillissement, 3 cr.
NUT 6029 Neuroscience nutritionnelle
NUT 6033 Nutrigénomique 3 cr.
NUT 6093 Nutrition et maladies cardiovasculaires, 3 cr.
NUT 6606 Comportement du consommateur, 3 cr.
NUT 6607 Épidémiologie de la nutrition, 3 cr.
NUT 6610 Sciences et technologies des aliments, 3 cr.
NUT 6613 Méthodologie en nutrition humaine, 1 cr.
NUT 6626 Problèmes contemporains de nutrition, 3 cr.
NUT 6629 Mesure de la consommation alimentaire, 3 cr.
NUT 6638 Évaluation de l’état nutritionnel, 3 cr.
NUT 6642 Nutrition et cancer, 3 cr.
NUT 6654 Recherches qualitatives en nutrition, 1 cr.
NUT 6659 Intervention nutritionnelle en dysphagie, 3 cr.
NUT 6670 Nutrition internationale, 3 cr.
NUT 6671 Séminaires de nutrition publique, 3 cr.
NUT 6672 Gestion de la malnutrition grave, 1 cr.

La présence aux séminaires du Département (souvent le mercredi et annoncés régulièrement par courriel et aux babillards du Département), requise dans le cadre du cours NUT 6650, est  encouragée en toutes circonstances.

  1. Changement de programme

Au cours de ses études, un étudiant peut demander un changement de programme. Celui-ci doit se faire à l’intérieur d’un même cycle: exemple, du microprogramme au D.E.S.S., du microprogramme à la maîtrise, du D.E.S.S. à la maîtrise et vice versa.

L’étudiant peut être admissible au D.E.S.S. ou à la maîtrise et faire reconnaître les 15 crédits du microprogramme.

L’étudiant qui souhaite changer de programme d’études doit compléter le formulaire en ligne. S’il répond « non » à la question « Prévoyez-vous compléter ce programme d’études? », le système détectera que l’étudiant désire faire un changement de programme et bénéficiera d’un tarif particulier. Notez que cette question apparaît seulement dans le cas où un étudiant a un programme actif au moment où il fait sa demande d’admission pour un autre programme d’études.  L’étudiant pourra faire reconnaître les crédits déjà réalisés.