Baccalauréat en nutrition

Ce programme de formation en diététique est agréé par le Partenariat pour la formation et la pratique en nutrition (PFPN) et prépare les étudiants pour l’admission à un organisme provincial de règlementation en diététique.

Donnant accès au permis de pratique de l’Ordre professionnel des diététistes du Québec, le programme de 1er cycle en nutrition a pour mission de former des spécialistes de la nutrition envisagée comme discipline scientifique et comme profession de la santé. La nutrition étant un champ d’activité particulièrement vaste, les études abordent des sujets fort diversifiés.

Aperçu du programme

Le programme comprend un ensemble de cours obligatoires, de cours à option et de stages dirigés d’une durée totale de 40 semaines. Les études se font à temps plein et sont d’une durée de trois ans et demi (sept trimestres), incluant les périodes de stages obligatoires.

Les études portent sur des sujets variés relatifs aux divers secteurs de pratique de la profession, tels qu’ils sont présentés dans la structure et la liste des cours du programme. Vous n’avez qu’à cliquer sur le sigle d’un cours pour lire sa description. Les horaires des cours peuvent être consultés sur le site du Centre étudiant.

De plus, le cheminement honor, instauré à l’automne 2010, facilite l’accès aux études de 2e et 3e cycle, principalement à la maîtrise professionnelle avec stages. Ainsi, les étudiants qui ont un excellent dossier scolaire et qui désirent parfaire leur formation en nutrition en santé publique ou en nutrition clinique pourront se prévaloir de ce cheminement particulier dès la troisième année du programme.

Le baccalauréat en nutrition n’est pas offert à distance (par Internet), puisque, chaque session, certains cours comportent des travaux de laboratoire et des stages obligatoires.

L’information sur le coût des études du baccalauréat et sur l’aide financière pour les étudiants québécois, canadiens et étrangers est disponible sur le site de l’Admission.

En principe, nos cours ne sont pas ouverts aux étudiants autres que ceux admis à notre programme ou ceux des programmes qui exigent certains cours de nutrition. Seuls les cours Introduction à la nutrition (NUT 1956) et Activité physique, nutrition et santé (NUT 1970) sont ouverts aux étudiants libres.

Conditions d’admission

L’ensemble des conditions d’admission, les critères de sélection et la cote de rendement du programme de baccalauréat spécialisé en nutrition (1-320-1-0) se trouve sur le site principal du Guide d’admission et des programmes d’études.

À la section générale des Admissions, on vous donne l’essentiel des renseignements nécessaires pour soumettre votre demande d’admission au 1er cycle. Le dépôt d’une demande est uniquement recevable pour le trimestre d’automne.

Normes de succès

Pour les normes de succès aux examens et au programme de baccalauréat, consultez le Règlement des études de premier cycle de l’Université de Montréal et les règlements propres au programme. La promotion se fait par année, sur la base de la moyenne annuelle calculée.

Programme d’échanges

Dans certaines disciplines, il existe des programmes d’échanges entre l’Université de Montréal et des universités européennes ou d’ailleurs dans le monde. Un tel programme est en cours d’étude au Département de nutrition. Pour l’instant, nos étudiants peuvent vivre des expériences à l’étranger dans le cadre des stages de troisième et quatrième niveaux.

Par ailleurs, nous recevons tous les ans des étudiants étrangers qui viennent faire un trimestre ou une année universitaire complète au baccalauréat en nutrition. Ces étudiants suivent une formation définie par la direction de leur établissement, formation qui est par la suite confirmée par la responsable du programme de 1er cycle du département. Ces programmes d’échanges relèvent de la Direction des relations internationales de l’Université.

Programme d’actualisation de formation en nutrition

Le programme d’actualisation de formation a pour objectif de permettre aux candidats demandeurs d’équivalence de répondre aux exigences demandées par l’Ordre professionnel des diététistes du Québec (OPDQ) en vue d’obtenir l’équivalence de diplôme ou de formation. Le programme est individualisé selon les exigences de l’OPDQ.

Il offre à l’étudiant la possibilité de suivre les cours et les stages requis avec les étudiants du programme de BSc nutrition, favorisant ainsi les échanges et la collaboration en vue d’une intégration optimale. Les stages inclus dans le programme, permettent de se familiariser avec la pratique de la nutrition au Québec ce qui facilite l’insertion professionnelle.

L’ensemble des conditions d’admission du programme d’actualisation de formation en nutrition (1-320-1-8) se trouve sur le site principal du Guide d’admission et des programmes d’études.

Après les études

Les étudiants qui sont titulaires d’un baccalauréat en nutrition de l’Université de Montréal peuvent :

  • Accéder au marché du travail dans des milieux variés :
    • réseau de la santé et des services sociaux;
    • organismes publics et communautaires (écoles et centres);
    • entreprise privée (cliniques, industries, firmes de gestion, centres sportifs);
    • organismes gouvernementaux;
    • travail autonome;
    • médias et communication.
  • Entreprendre des études aux cycles supérieurs (maîtrise et doctorat) :
    • afin de parfaire leur formation en nutrition ou de la compléter par l’acquisition de connaissances dans une autre discipline : marketing, communication, promotion de la santé…;
    • pour faire carrière dans le secteur de la recherche ou de l’enseignement.

 

Au Québec, les professionnels qui travaillent dans le domaine de l’alimentation et de la nutrition humaine portent le titre réservé de diététiste ou de nutritionniste. Ces personnes doivent être membres de l’Ordre professionnel des diététistes du Québec pour pratiquer la profession. Celle-ci est réglementée par le Code des professions, qui définit le champ d’exercice des diététistes-nutritionnistes en deux volets :

  • Exercer les activités professionnelles suivantes : évaluer l’état nutritionnel d’une personne, déterminer et assurer la mise en œuvre d’une stratégie d’intervention visant à adapter l’alimentation en fonction des besoins pour maintenir ou rétablir la santé.
  • L’information, la promotion de la santé et la prévention du suicide, de la maladie, des accidents et des problèmes sociaux auprès des individus, des familles et des collectivités font également partie de l’exercice de la profession du membre d’un ordre dans la mesure où elles sont liées à ses activités professionnelles.

 

Le Code des professions stipule également que les diététistes-nutritionnistes peuvent exercer les activités professionnelles suivantes, qui leur sont réservées :

  • déterminer le plan de traitement nutritionnel, incluant la voie d’alimentation appropriée, lorsqu’une ordonnance individuelle indique que la nutrition constitue un facteur déterminant du traitement de la maladie;
  • surveiller l’état nutritionnel des personnes dont le plan de traitement nutritionnel a été déterminé.

 

S’ils le souhaitent, les professionnels peuvent être membres de l’association professionnelle Les diététistes du Canada. Cette association a pour mission de :

  • favoriser de meilleures pratiques éthiques en diététique fondées sur des données probantes;
  • promouvoir l’ensemble unique de connaissances de la profession sur les aliments et la nutrition;
  • soutenir nos membres dans leurs rôles de chefs de file en promotion de la santé et du bien-être, de professionnels en apprentissage continu ou de mentors auprès des personnes qui entament leur carrière en diététique.
×