Doctorat en nutrition

OBJECTIFS

Les objectifs sont conformes à ceux de la Faculté de Médecine et de l’Université qui encouragent la recherche pour la promotion, le maintien et le rétablissement de la santé. Le Département forme des chercheurs dans les domaines de la nutrition humaine.

RÈGLEMENT PÉDAGOGIQUE PROPRE AU PROGRAMME

  1. Conditions d’admissibilité

Pour être admissible à titre d’étudiant régulier au programme de doctorat en nutrition, le candidat doit :

  • Satisfaire aux conditions générales d’admissibilité de la Faculté des études supérieures et postdoctorales.
  • Être titulaire d’un diplôme de 2e cycle (maîtrise ou master) préparant adéquatement aux études qu’il veut entreprendre, être admissible à un accès direct au Ph.D. ou attester une formation jugée équivalente. Les étudiants au doctorat devraient avoir des cours de niveau universitaire en anatomie et physiologie, biochimie, microbiologie pour être admissible au doctorat. Le candidat n’ayant pas de B.Sc. en nutrition ou dont la formation en nutrition est jugée insuffisante, devra réussir les examens des cours préalables de base recommandés par le comité des études supérieures du Département de nutrition lors de l’évaluation du dossier avant de s’inscrire aux cours gradués en nutrition.
  • Avoir obtenu, au 2e cycle, une moyenne d’au moins 3,5 sur 4,3 ou l’équivalent.
  • Présenter une lettre de motivation (2 pages maximum) dans laquelle le candidat explique comment ses études supérieures en nutrition s’intègrent dans le plan de carrière envisagé.
  • Présenter deux lettres de recommandation.
  • Présenter une lettre d’un professeur qui accepte de diriger le travail de Ph. D.
  • Faire preuve d’une connaissance suffisante du français (langue écrite et parlée) et de l’anglais (compréhension écrite). L’étudiant doit attester d’une connaissance de la langue française en ayant réussi l’Épreuve uniforme de langue et littérature française du ministère de l’Éducation du Québec ou, pour les étudiants internationaux, avoir réussi le test de français international (TFI) avec une moyenne de 785/990.
  1. Scolarité

La scolarité minimale exigée pour un programme de doctorat est de six trimestres (deux ans) à plein temps. La scolarité maximale pour un programme de doctorat est de quinze trimestres (cinq ans), en excluant les trimestres de suspension.

  1. Programme

Des  cours  peuvent  être  imposés  à  un  candidat  dont  la  préparation  antérieure  ne  satisfait  pas  aux  exigences  du programme. Le programme comprend 6 crédits de cours obligatoires et 84 crédits attribués à la recherche et à la rédaction de la thèse.

L’étudiant qui n’a pas suivi le cours MMD 6005R – Éthique et recherche en santé, le cours NUT 6675 – Méthodologie de la recherche en nutrition et le cours MSO 6060 – Concepts de base en biostatistique verra ces cours ajoutés à son programme.

Il est demandé aux étudiants sans formation en nutrition de réaliser 2 cours complémentaires (6 crédits additionnels) au début de leurs études et d’en réussir les examens, comme condition d’admission :

NUT1035 : Nutrition et alimentation (cours de 1er cycle),  NUT 2032 : Nutrition fondamentale (cours de 1er cycle) ou NUT 5050 (cours par module).

STRUCTURE DU PROGRAMME

Bloc 70A – Obligatoire (6 cr.)

NUT 7050 Séminaires en nutrition, 3 cr.
NUT 7051 Séminaires de recherche, 3 cr.

 

Bloc 70B – Recherche et thèse (84 cr.)

NUT 7900 Thèse, 84 cr.

RENSEIGNEMENTS SPÉCIFIQUES AU PROGRAMME Ph.D.

Enregistrement du sujet de recherche

Avant la fin du troisième trimestre, en collaboration avec son directeur de recherche, l’étudiant doit compléter le formulaire «Enregistrement du sujet de recherche», à même le site Web de la FESP à l’adresse suivante : http://fesp.umontreal.ca/ce-quil-faut-savoir/cheminement-et-encadrement/memoire-et-these/

Dès que son formulaire est complété et signé par son directeur de recherche, l’étudiant doit le remettre au bureau du TDGE.

L’étudiant doit joindre une copie des certificats d’approbation éthique, s’il y a lieu.

Entente pédagogique et financement

À l’admission, l’étudiant et le directeur de recherche doivent fixer un échéancier de travail et les modalités de financement de l’étudiant, et s’engagent à les respecter durant la scolarité de l’étudiant. Cette entente fait partie du Plan global d’études qui doit être signé par le directeur de recherche et par l’étudiant. Ce plan d’études doit prévoir un minimum de 6 crédits (NUT 7050 et NUT 7051 – Séminaires) et s’il y a lieu d’autres cours complémentaires demandés à l’admission, ou ultérieurement, identifiés en accord avec le directeur de recherche. Toute modification au plan d’études doit se faire avec l’accord du directeur de recherche et être inscrite à son dossier par l’étudiant.

Inscription en rédaction

 Après six (6) trimestres à plein temps, l’étudiant peut être inscrit en rédaction si tous les cours exigés sont complétés et si l’examen de synthèse a été réussi.

L’étudiant doit réussir l’examen de chaque cours avec une note minimale de C (2,0 sur 4,3) et obtenir une moyenne générale minimale de B- (2,7 sur 4,3), sans quoi il risque d’être exclu du programme.

EXAMEN GÉNÉRAL DE SYNTHÈSE (examen pré-doctoral)

L’étudiant inscrit à un programme de doctorat doit subir un examen général de synthèse comportant une épreuve écrite et une épreuve orale, au plus tard avant la fin du sixième trimestre de scolarité (préférablement, au début du cinquième trimestre).

Selon les règlements pédagogiques des études supérieures Section XXXVIII No. 133a, l’étudiant peut être exclu du programme s’il n’a pas subi son examen général de synthèse à la fin du sixième trimestre de sa scolarité de doctorat.

 Objectifs de l’examen

L’examen pré-doctoral ou de synthèse vise:

  • À vérifier que le niveau des connaissances générales du candidat en nutrition est adéquat
  • À évaluer ses capacités de recherche.

L’examen comporte deux épreuves : une écrite et une orale.

Épreuve écrite

Chaque membre du jury remet au candidat, au moins un mois au préalable, une liste de références-clés (2 ou 3) à consulter en vue de l’examen écrit. Ces références ne devraient pas être directement reliées au protocole de recherche du candidat puisqu’on veut évaluer ses connaissances générales.

L’examen écrit comporte une question à développement posée par chacun des membres du jury (s’il y a une codirection, le directeur OU le codirecteur pose une question). Les questions sont reliées aux lectures suggérées au candidat.

Le candidat remet au TGDE aux études supérieures du Département son protocole de recherche (30 pages maximum) au moment où il reçoit les questions de son examen écrit. Ce protocole devrait comprendre un énoncé de la problématique, une revue bibliographique, les hypothèses et objectifs, de même que la méthodologie. Les annexes pertinentes (questionnaires ou autres) sont jointes au document. Une copie du protocole est remise à chacun des membres du jury et une copie additionnelle est conservée pour le dossier du candidat au bureau du TDGE.

Le candidat dispose d’une semaine (7 jours) pour remettre ses copies d’examen écrit (habituellement 3 à 5 pages par question sans les références). Une copie de l’examen écrit est remise à chacun des membres du jury et une copie additionnelle est conservée dans le dossier du candidat au bureau du TGDE.

Épreuve orale

Pour se préparer à l’épreuve orale, le candidat s’assure d’avoir étudié les chapitres recommandés (voir liste jointe) de l’ouvrage de Ross et al, Modern Nutrition in Health and Disease (11th ed., 2014). Il devra en outre préparer une présentation orale de son protocole de recherche.

L’épreuve orale a lieu dans les 15 jours suivant la remise par le candidat de son examen écrit. Cette épreuve se déroule en présence des membres du jury. La durée est d’environ 3 heures.

L’épreuve orale se déroule comme suit :

  • Premier tour de questions des membres du jury, en lien avec les questions de l’épreuve écrite (environ 45 minutes)
  • Second tour de questions, plus générales (environ 60 minutes)
  • Présentation du protocole de recherche par le candidat (maximum de 30 minutes)
  • Tour de questions/commentaires sur le protocole (environ 30 minutes)
  • Délibération du jury (environ 15 minutes).

Lectures permettant l’acquisition de connaissances générales en nutrition

Ross CA, Caballero B, Cousins RJ, Tucker KL, Ziegler TR. Modern Nutrition in Health and disease. 11th ed., Williams et Wilkins, Pennsylvania, 2014.

 

Part 1:   Specific dietary components

A. Specific dietary components

Chapitre 1: Proteins and amino acids

Chapitre 2: Carbohydrates

Chapitre 4: Lipids, sterols, and their metabolites

Chapitre 5: Energy needs, assessment and requirements

B. Minerals: Chapitres 7 à 16 incl.

C. Vitamins: Chapitres 17 à 30 incl.

 

Part 2:   Nutritional roles in integrated biologic systems

Genetic, physiologic and metabolic considerations:

Chapitre 39: Nutritional regulation of gene expression and nutritional genomics

Chapitre 42: Nutritional physiology of the alimentary tract

Chapitre 45: Nutrition and the immune system

 

Part 3: Nutritional needs and assessment during the life cycle and physiologic changes

Chapitre 48: Body composition

Chapitre 49: Use and interpretation of anthropometry

Chapitre 52: Nutrition in pregnancy

Chapitre 53: Nutrition in lactation

Chapitre 54: Nutritional requirements of infants and children

Chapitre 56: Nutrition in older adults

Chapitre 57: Clinical manifestations of nutrient deficiencies and toxicities

 

Part 5:   Nutrition of populations

Chapitre 106: Dietary reference intakes

Chapitre 110: Food-based guidelines for healthier populations: international considerations

 

Erdman J, Macdonald I & Zeisel S. Present Knowledge in Nutrition, 10th edition, Washington, DC: ILSI Press, 2012.

Chapitre 70: Foodborne infections and food safety.

Hormones and growth factors

Fads, frauds and quackery

 

Apports nutritionnels recommandés

  • Institute of Medicine of the National Academies. Les apports nutritionnels de référence (ANREF). Le guide essentiel des besoins en nutriments. National Academies Press, Washington, DC. 2006.
  • Institute of Medicine. Dietary Reference Intakes for Calcium and Vitamin D. Washington, DC: The National Academies Press, 2011.

AIDE-MÉMOIRE POUR LA PRÉPARATION DE L’EXAMEN PRÉ-DOCTORAL

En préparation de l’examen écrit :

Le candidat étudie les sections indiquées du manuel de nutrition de Ross CA, Caballero B, Cousins RJ, Tucker KL, Ziegler TR. Modern Nutrition in Health and disease. 11th ed., Williams et Wilkins, Pennsylvania, 2014.

Deux mois avant la date de l’examen écrit :

Le directeur de recherche propose au responsable des études supérieures la composition du jury. Celui-ci est formé de 4 professeurs/chercheurs incluant le directeur de recherche (5 membres s’il y a codirection, mais le codirecteur et le directeur ne soumettent qu´une seule question écrite) et au moins un membre autre que le directeur et le codirecteur avec une formation académique en nutrition. Un membre du jury est désigné en tant que président et cette personne veillera au bon déroulement de la séance de l’examen de synthèse. Il n´est pas obligatoire à ce stade d´avoir un membre extérieur à l´université. Le TGDE des études supérieures du Département confirme la participation des membres du jury et fixe la date de l’examen en collaboration avec les membres du jury.

Au plus tard un mois avant la date de l’examen écrit :

Le candidat obtient la liste des références-clés fournie par chaque membre du jury. À cet effet, il contacte chaque membre du jury dès que leur participation a été confirmée.

Examen écrit et protocole de recherche :

Au moment où le candidat retire les questions d’examen, il remet au TGDE des études supérieures son protocole de recherche. L’étudiant dispose de 7 jours pour répondre aux questions par écrit.

Épreuve orale :

Le candidat prépare une présentation orale de son protocole d’une durée de 30 minutes.

Rédaction de la thèse

 Des conseils sur le processus de rédaction, incluant les normes de présentation, les procédures de soumission et d’évaluation sont disponibles dans le Guide de présentation et d’évaluation des mémoires de maîtrise et des thèses de doctorat avec lequel l’étudiant doit se familiariser au début du processus de recherche:  http://fesp.umontreal.ca/ce-quil-faut-savoir/cheminement-et-encadrement/memoire-et-these/

L’étudiant et son directeur de recherche choisissent le format de mémoire (sous forme classique, hybride ou d’articles) qui leur semble correspondre le mieux aux objectifs recherchés. Veuillez lire attentivement la politique relative aux conditions de présentation des mémoires et thèses de la Faculté de médecine (en Annexe du présent Guide de l’étudiant).

L’étudiant est responsable d’obtenir toutes les autorisations nécessaires concernant les droits d’auteurs avant que son manuscrit ne soit versé en format électronique dans le site Web institutionnel. Il doit conserver une copie de ces autorisations afin d’être en mesure de les produire en cas de besoin.

Si l’étudiant désire présenter sa thèse dans une autre langue que le français, il devra en avoir reçu au préalable  l’autorisation du responsable des études supérieures. Pour ce faire, le formulaire (disponible sur le site Internet du Département de nutrition et en Annexe du Guide de l’étudiant) doit être complété avant la date de dépôt, puis être transmis au TGDE.

Réadmission pour dépôt

Si l’étudiant n’est plus inscrit, il doit faire sa demande de réadmission en ligne avant le dépôt de sa thèse. Par la suite, il envoie le formulaire « Avis de dépôt » et prend rendez-vous avec le TGDE. Le TGDE envoie le « reçu de dépôt » au service d’admission de la FESP afin que la demande de réadmission soit traitée. Ces étapes sont nécessaires car, sans le reçu de dépôt de l’étudiant, la FESP ne traite pas les demandes de réadmission.

Avis de dépôt

L’étudiant remet l’avis de dépôt au TGDE, local 1298 Pavillon Liliane de Stewart, deux mois avant la date prévue pour le dépôt de son mémoire de maîtrise. Sur réception de l’avis de dépôt, le TGDE remet à l’étudiant le formulaire de « Nomination du jury » à compléter avec le directeur de recherche.

Nomination du jury chargé d’évaluer la thèse de doctorat

Dès réception de l’avis de dépôt, le TGDE fait parvenir un courriel au directeur de recherche l’informant de la date approximative du dépôt de la thèse de l’étudiant.

Le directeur de recherche doit, dans un délai de 3 semaines, compléter le formulaire « Nomination du jury » suggérant les noms de personnes aptes à évaluer la thèse. Le directeur doit s’assurer au préalable de la disponibilité des membres suggérés. Il doit fournir la composition d’un jury (un président, un évaluateur externe, un membre, le directeur, le codirecteur, s’il y a lieu et le représentant du doyen) et proposer deux personnes pour chaque fonction. Ce formulaire doit être remis au TGDE. Le doyen de la FESP procède à la nomination du jury chargé d’évaluer la thèse de l’étudiant.

Les membres du jury sont choisis en fonction de leur expertise dans le domaine de recherche du candidat. En général, les professeurs du secteur ou d’un secteur connexe sont choisis comme membres du jury. Ceci n’exclut pas que des membres hors faculté (autres facultés ou départements de l’UdeM) ou à l’extérieur de l’UdeM soient sélectionnés pour faire partie du jury. Les coauteurs des articles inclus dans la thèse ne peuvent faire partie du jury de l’étudiant.

 Les membres du jury de thèse ne doivent pas avoir publié ni avec le directeur de recherche, ni avec l’étudiant au cours des 5 dernières années. Le représentant du doyen ne devrait pas être de la même unité académique ou administrative.

Le jury est composé d’au moins quatre membres, tous désignés par le doyen de la FESP

  • Le président-rapporteur
  • L’examinateur externe qui est choisi en dehors de l’UdeM, des centres hospitaliers qui y sont rattachés et des écoles affiliées. Ainsi, toute personne reliée à l’UdeM à titre de professeur ou de chercheur associé ou visiteur ne peut agir comme examinateur
  • Le membre du jury
  • Le directeur de recherche et le codirecteur s’il y a lieu (1 voix)
  • Le représentant du doyen. Lors de la soutenance de thèse et de la séance de délibération finale du jury, le doyen de la FESP est représenté par une personne qui a pour responsabilité de veiller au respect des procédures.

Dès que le jury est nommé, le secteur des grades envoie au Département, avec le nom des membres du jury nommés par la direction de la FESP, une trousse de formulaires relatifs au dépôt et à l’évaluation de la thèse de doctorat.

 Dépôt de la thèse

Le dépôt de la thèse se fait au département, sous la responsabilité du TGDE. L’étudiant doit être inscrit au moment du dépôt. Pour le premier dépôt, l’étudiant doit présenter ses exemplaires (4 ou 5 dans le cas de codirection) conformes aux normes et aux directives de la FESP concernant la rédaction et la présentation des thèses et mémoires publiées dans la dernière édition du Guide de présentation des mémoires et des thèses.

 L’étudiant peut faire le dépôt de thèse par courriel s’il a reçu l’approbation de tous les membres de son jury. Pour ce faire, envoyer le PDF du mémoire par courriel au TGDE qui transfère la thèse aux membres du jury avec les documents d’évaluation.

Le département remet à l’étudiant un reçu officiel de dépôt de thèse. L’étudiant a le statut « évaluation-correction » lors du trimestre suivant son dépôt.

CONFIDENTIALITÉ OU DÉLAI DE DIFFUSION (EMBARGO) D’UN MÉMOIRE OU D’UNE THÈSE

L’Université de Montréal accorde une grande importance à la diffusion publique des résultats de la recherche. Dans des cas exceptionnels, les impératifs de la recherche peuvent justifier qu’un caractère confidentiel soit reconnu à certains mémoires ou à certaines thèses, pour une période limitée. En de telles circonstances, l’étudiant a la possibilité de se prévaloir de l’un des deux mécanismes suivants mis en place par l’institution.

L’étudiant peut demander, pour des motifs sérieux, que son mémoire ou sa thèse soit confidentiel et remplir le formulaire de demande de confidentialité. Il peut aussi demander, pour des motifs sérieux, un délai de diffusion et remplir le formulaire destiné à cette fin.

Les procédures pour effectuer une demande de confidentialité ou d’embargo se trouvent dans le Guide de présentation des mémoires et des thèses :

https://www.fesp.umontreal.ca/fileadmin/fesp/documents/Cheminement/GuidePresentationMemoiresTheses.pdf

Envoi de la thèse au jury pour évaluation

Le TGDE fait parvenir au président-rapporteur un exemplaire de la thèse de l’étudiant; une copie de la lettre au président-rapporteur et aux membres du jury; le formulaire « Rapport préliminaire du jury d’examen de thèse de doctorat»; le formulaire « Rapport définitif du jury d’examen de thèse de doctorat ».

Il remet également aux membres du jury un exemplaire de la thèse et une copie de la « Lettre au président-rapporteur et aux membres du jury ».

Le président-rapporteur a un délai de 90 jours pour réunir le jury et remettre le formulaire « Rapport préliminaire du jury ».

Évaluation d’une thèse de doctorat

La démarche du jury doit être impartiale de toute évidence et viser à valoriser le  travail de l’étudiant. Le jury est tenu de suivre une procédure spécifique, en conformité avec le règlement pédagogique de la FESP. Le jury peut arriver à l’une des conclusions suivantes : acceptation de la thèse sans correction, acceptation avec corrections mineures, demande de corrections majeures, refus.

Dans les cas de corrections mineures, le président-rapporteur remet tous les exemplaires de la thèse à l’étudiant avec la liste des corrections demandées par le jury. Le candidat a un délai d’un mois pour effectuer les corrections exigées par le jury.

Dans les cas de corrections majeures, le président-rapporteur transmet le rapport préliminaire du jury au TGDE, ainsi qu’un exemplaire témoin de la thèse et la liste des corrections demandées. Il remet les autres exemplaires à l’étudiant avec la description des corrections requises. Le TGDE informe officiellement l’étudiant de la décision du jury et du délai accordé pour procéder aux corrections. L’étudiant dispose d’un maximum de 1 an pour effectuer les corrections. La thèse corrigée sera évaluée de nouveau par le même jury qui pourra alors l’accepter avec ou sans demande de corrections mineures seulement, ou le refuser.

L’étudiant doit répondre aux commentaires des membres du jury et identifier les changements apportés, dans un document séparé. Afin de faciliter la relecture de la thèse et permettre aux membres du jury de repérer les changements apportés, l’étudiant doit utiliser une police de couleur ou surligner les textes corrigés. La thèse corrigée doit être approuvé par les membres du jury.

Dissidence du jury chargé d’évaluer une thèse de doctorat

Le règlement pédagogique de la FESP exige l’unanimité du jury pour accepter avec corrections mineures, majeures ou refuser une thèse de doctorat.

En cas de refus ou d’acceptation majoritaire ou avec partage égal des voix, la FESP procède normalement à la création d’un deuxième jury qui reprendra l’évaluation de la thèse.

Dans le cas d’acceptation majoritaire, il faut s’assurer que l’étudiant a été avisé de la décision du jury. Malgré le fait qu’il puisse soutenir sa thèse avec une décision d’acceptation majoritaire, il faut avertir l’étudiant qu’une décision unanime du premier jury est exigée après soutenance pour l’octroi du grade; on lui indique qu’il peut renoncer à son droit de soutenance et passer directement à l’évaluation de sa thèse par un deuxième jury.

Toutes les étapes doivent donc être reprises : nomination d’un (deuxième) jury, invitation de l’examinateur externe, envoi au deuxième jury, etc.

Recommandation de soutenance de thèse de doctorat

Sur réception de la recommandation de soutenance, après vérification que le président du jury a bien tenu compte des disponibilités du représentant du doyen de la FESP, le président du jury prépare et envoie au président-rapporteur, au représentant du doyen de la FESP et à l’examinateur externe, les documents relatifs à la soutenance: avis officiel de soutenance, exemplaire de la thèse, rapport définitif et documentation pertinente.

La soutenance étant un évènement public (les étudiants sont invités à y participer), le TGDE procède officiellement à son annonce, quatre semaines à l’avance, par la préparation et la diffusion de l’avis officiel de soutenance.

Rapport définitif du jury chargé d’évaluer la soutenance d’une thèse de doctorat

Après la soutenance, le président du jury doit faire parvenir au secteur des grades de la FESP le rapport définitif du jury dûment signé par les membres du jury ainsi que les exemplaires requis de la thèse. Acceptation unanime : faire parvenir un exemplaire de la thèse corrigée au département, incluant les modifications demandées si tel est le cas. Refus unanime : faire parvenir tous les exemplaires de la thèse. Acceptation ou refus majoritaire : faire parvenir tous les exemplaires de la thèse. La FESP procèdera à la nomination d’un deuxième jury. Celui-ci reprend l’évaluation de la thèse. La décision de ce jury est prise à la majorité des voix et elle est sans appel.  En cas d’égalité des voix, le vote du président est prépondérant.

Suite à la réception de ce rapport et si l’acceptation est unanime, le secteur des grades de la FESP doit préparer le dossier de l’étudiant pour l’octroi du grade.  Il doit d’abord s’assurer que les exemplaires sont conformes aux normes : le même titre doit apparaître sur l’étiquette, la page titre et la page d’identification du jury. Il doit s’assurer que les noms des membres du jury soient bien indiqués sur la page d’identification du jury.

Le dépôt final se fait via l’application PAPYRUS – dépôt électronique : https://papyrus.bib.umontreal.ca/xmlui/

Octroi du grade

Le  diplômé  doit  attendre  la  sanction  de  l’octroi  du  grade  par  le  Comité  exécutif  de l’Université de Montréal avant d’utiliser la mention Ph.D.